Mesures

Définitions des indices

Les Indices de Radioactivité

Pourquoi un indice de radioactivité ?
La radioactivité est un phénomène naturel présent dans l'environnement et qui peut être mesuré en continu. Elle peut connaître des fluctuations à l'occasion d'évènements naturels (orage, éruptions solaires, tempêtes de sable...).

La radioactivité peut également être d'origine artificielle (usage militaire, nucléaire civil) et être émise dans l'environnement, entraînant une augmentation de la radioactivité ambiante.

Les caractéristiques d'un site géographique déterminent le niveau de radioactivité ambiante qui y sera observé.

L'indice de radioactivité calculé quotidiennement pour chaque site rend compte des fluctuations de la radioactivité autour d'un niveau moyen.

Comment sont calculés les indices?
A l'instar des indices de qualité de l'air définis par l'ADEME, l'ALQA a retenu une échelle de 1 à 10 pour les indices de radioactivité de ses stations de mesure.

En situation normale, hors accidentelle, la radioactivité mesurée est liée aux composantes naturelles (rayonnement cosmique, rayonnement tellurique). Elle est par conséquent très variable d'un site géographique à l'autre.

Les indices de radioactivité déterminés quotidiennement reposent sur une comparaison entre la valeur horaire maximale enregistrée sur la journée et la valeur moyenne du site (notée M dans le schéma ci-dessous).

L'échelle des indices est définie en tenant compte de l'augmentation du niveau de radioactivité comparée  à la limite annuelle autorisée de radioactivité artificielle qui s'élève à 1mSv


L'échelle de répartition des indices s'établit de la façon suivante :

  • Indices 1 et 2 : si la valeur horaire maximale est inférieure à M
  • Indices 3 et 4 : si la valeur horaire maximale est inférieure à M +40 nSv/h
  • Indice 5 : si la valeur horaire maximale est inférieure à M +80 nSv/h
  • Indices 6 et 7 : si la valeur horaire maximale est inférieure à M + 114 nSv/h*
  • Indices 8 et 9 : si la valeur horaire maximale est inférieure à M + 1370 nSv/h*
  • Indice 10 : si la valeur horaire maximale est supérieure à M + 1370 nSv/h
*: Ainsi une augmentation de 114 nSv/h conduirait à atteindre les 1mSv en un an, tandis qu'une augmentation de 1370nSv/h conduirait à atteindre cette limite en un mois.

A quoi correspondent les indices ?

Les indices 8 et 9 correspondent à une situation de pré-alarme. Lorsque la valeur horaire maximale conduirait à atteindre sur un an la limite autorisée de 1mSv

L'indice 10 correspond à une situation d'alerte. Lorsque la valeur horaire maximale conduirait à atteindre sur un mois la limite autorisée de 1 msV.

Un esprit identique est présent dans les indices de qualité de l'air où les indices 8 et 9 correspondent au dépassement du seuil d'information recommandation, et l'indice 10 correspond au dépassement du seuil d'alerte.

Effets des fluctuations naturelles sur l'indice ?

Les phénomènes naturels, qui contribuent à la radioactivité ambiante, peuvent connaître des fluctuations. Une augmentation des éruptions solaires contribue à accroître la part du rayonnement cosmique. A l'inverse, les chutes de neige constituent un écran au sol qui réduit le rayonnement tellurique. D'autres phénomènes ponctuels peuvent entrainer une augmentation de la radioactivité ambiante.

Il résulte de ces différentes fluctuations de phénomènes naturels, une variation de la radioactivité ambiante, qui se traduit à travers des indices variables. Les phénomènes contribuant à faire baisser la radioactivité ambiante génèrent des indices inférieurs à 3. A l'inverse, les phénomènes qui s'accompagnent d'une augmentation passagère de la radioactivité ambiante, génèrent des indices 6 et 7, voire parfois des indices 8.